Vous cherchez quelque chose ?

Interview blogueur : Amélie et Marion du Blog « Jusqu’au bout de la terre »

Auteur :
Amélie et Marion du blog Jusqu'au bout de la terre

Comptoir des Voyages vous propose de découvrir Amélie et Marion et leur blog « Jusqu’au bout de la terre ».

Bonjour Amélie et Marion, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Nous sommes nées et avons grandi à Paris. Marion est serveuse et Amélie photographe freelance. Nous sommes sœurs, nous partageons la même passion pour l’aventure et avons découvert, après de nombreux voyages ensemble, que nous sommes les meilleurs partenaires de voyage l’une pour l’autre. Beaucoup nous disent qu’ils ne partiraient jamais avec leur frère/sœur, on leur répond qu’on ne s’est pas toujours bien entendu, et que c’est le voyage qui nous a rapprochées.

En faisant le tour de l’Australie en voiture, nous avons rêvé d’un plus grand roadtrip. En 2010, nous sommes parties pour un grand voyage aux Amériques. Parties de Rio de Janeiro, nous avons parcouru 80.000 kilomètres en stop en 2 ans pour rejoindre l’Alaska.

Présentation Amélie et Marion en Argentine

Parlez-nous de votre blog : Quel est le concept ? Que pouvons-nous y trouver ?

On parle de voyage et de notre livre « Jusqu’au bout de la terre » dans lequel nous racontons notre aventure.

Nous évoquons divers aspects comme la spécificité d’être sœurs voyageant ensemble, le fait d’être des femmes et ses 2 cotés de la médaille, les avantages et les risques, on parle bien sûr de l’autostop, de comment on s’y est pris, de comment on a commencé et comment ça a évolué. Justement, on parle aussi de l’évolution personnelle qu’on tire d’un tel voyage. On raconte des anecdotes, le tout sur fond de Carpe Diem, d’improvisation et de System D. On poursuit notre route avec toujours en tête notre objectif, l’Alaska. Nous sommes déterminées à y arriver ensemble. On balaye quelques idées reçues. Et puis on fait la part belle aux rencontres qui ont fait notre voyage, en tirant la conclusion que les gens sont bons.

Quelle importance accordez-vous au voyage et quelle en est votre vision ?

Le voyage ouvre et enrichit l’esprit. Pourquoi rester dans sa bulle et ne pas aller voir ailleurs comment ça se passe ? Il est indispensable de s’ouvrir aux autres. Il ne faut pas écouter les « on dit », mieux vaut aller voir par soi-même se faire son propre avis. Bien sûr on va voir des sites historiques ou naturels,… mais le plus important, sans conteste, c’est de rencontrer les gens qui font les lieux, de passer du temps avec eux.

Vision du voyage d'Amélie et Marion

Pourquoi avez-vous décidé de faire un road-trip de 80 000 km en stop, entre la Patagonie et l’Alaska ?

Ça avait l’air sympa sur la carte ! On a choisi cette route car elle nous faisait rêver rien qu’à observer un planisphère. On voulait relier 2 extrêmes, d’un bout de la route à l’autre. Lorsqu’on est parties on ne savait pas encore qu’on le ferait en stop. On se disait : « On sait bien où l’on veut aller, mais on ignore quand, comment, par quel chemin on y parviendra. Inutile de trop s’en soucier d’avance, on verra bien… » une citation empruntée à Théodore Monod. Le stop est devenu l’essence même de notre voyage. On voulait de la liberté, du temps et de l’espace, et se laisser porter par l’imprévu.

Quel a été votre meilleur souvenir durant ce road-trip ?

C’est une question classique qu’on nous pose souvent. Difficile d’y répondre. On a tellement de bons souvenirs… Il faut en choisir un, alors nous pourrions vous raconter la fois où on était à San Pedro, une île du Bélize, à se demander où on allait bien pouvoir dormir, et comment le staff d’un dive shop nous a accueillies, et permis de nous rendre au Great Blue Hole, de passer notre certificat de plongée et d’effectuer une quinzaine de plongées sur la barrière de corail. En échange, Amélie faisait des photos et Marion aidait à préparer du matériel pour les clients. Nous avons découvert cette sensation unique de voler sous l’eau, et une incroyable hospitalité.

San Pedro

Et votre pire souvenir ?

Amélie s’est fait attaquer par 3 hommes armés de couteaux dans une rue de Buenos Aires en plein jour. Ça a été difficile à vivre et à s’en remettre, mais on a poursuivit notre route et on en a tiré une leçon. On n’a pas l’air de redoubler de prudence en continuant à faire du stop, mais pourtant à chaque incident on affutait notre intuition, avec une pointe d’insouciance, mais pas d’inconscience.

Avez-vous des conseils pour ceux et celles qui souhaitent se lancer dans une telle aventure ?

Partez sans trop vous poser de questions. A trop réfléchir, on se perd et on perd son temps surtout. C’est en arrivant dans un pays que l’on comprend quels sont les risques, les limites, les opportunités.

Lisez des témoignages de voyageurs qui l’ont déjà fait.

Soyez autonomes et alertes, mais n’ayez pas peur de faire confiance aux gens !

Pourriez-vous nous citer un TOP3 de vos blogs voyages (ou autres) ?

Que des filles qui nous inspirent et qui continuent à nous faire voyager !

Charline > https://itwia.com

Anick-Marie > https://www.globestoppeuse.com

Julie > http://lespetitspasdejuls.wordpress.com

Laisser un commentaire

Edito

Spécialiste du voyage sur mesure, Comptoir des Voyages a désormais son blog… sur mesure.

Apprenez à mieux nous connaître en lisant les interviews de nos conseillers et toutes les actualités de notre marque.

Vivez le voyage tel que vous l'aimez et tel que nous le concevons chaque jour.

Toute l’équipe de Comptoir des Voyages

Abonnez-vous !

Abonnez-vous à la newsletter de Comptoir des Voyages : recevez chaque semaine nos coups de cœur et suggestions de voyages !

Je m'abonne !