Vous cherchez quelque chose ?

Martinique ou Guadeloupe : les atouts des Antilles

Auteur :

Au nord est de l’Amérique du Sud, bordées par la Mer des Caraïbes, la Guadeloupe et la Martinique, les deux cousines des Petites Antilles se disputent les faveurs des voyageurs depuis de nombreuses années. Tour à tour rivales et alliées dans l’Histoire, leurs cultures se ressemblent, mais il serait réducteur de penser que ces deux îles sont identiques. Aujourd’hui on vous propose une petite escale sur ces deux paradis…

 

Ile ou archipel ? Madinina ou Karukéra ?

Quand on parle de la Guadeloupe, on fait référence à l’île composée de Basse-Terre et de Grande-Terre, aussi appelée Karukéra, l’île aux belles eaux, en raison des nombreuses cascades et sources d’eau qu’elle abrite. Mais saviez-vous que la Guadeloupe désigne aussi l’archipel qui regroupe en plus, Les Saintes, Marie-Galante, La Désirade et Petite Terre ?

La Martinique, Matinik en créole ou encore Madinina, est quant à elle une île… même si elle est entourée de pas moins de 48 ilets principalement localisés sur la côte Atlantique comme l’ilet Oscar ou l’ilet Chevalier. On la surnomme également l’île aux belles fleurs en raison de sa flore diverse et si colorée…

 

Martinique farniente et Guadeloupe sportive ?

La beauté de ses plages laisse penser que la Martinique est principalement une île où il fait bon lézarder et profiter en famille de ses eaux claires, détrompez-vous ! Madinina offre également de belles balades, à l’image du sentier littoral de la Trace des Cap qui traverse la Savane des pétrifications ou encore du sentier de l’Aileron qui part de Morne Rouge, se termine au sommet de la Montagne Pelée et offre une vue incroyable sur le Carbet, la baie de Fort de France et la Presqu’île de la Caravelle.

La Guadeloupe quant à elle ne pourrait être résumée à ses randonnées : si la balade au cœur de la forêt tropicale de Basse-Terre ou la marche menant au Canyon de La Moustique sont fascinantes, les plages ne sont pas en reste. Qu’il s’agisse de l’Anse du Pain de Sucre sur Les Saintes, d’Anse Canot à Marie Galante ou encore de Grande Anse sur Basse-Terre, les plages de l’archipel de la Guadeloupe au sable tantôt ocre, blanc ou gris sauront vous convaincre !

Pointe d'Enfer - La Savane des pétrifications - Sainte-Anne - Martinique

Savane des pétrifications © Beyond the beach

Grande Anse, Basse-Terre

Grande Anse, Basse-Terre © Chloé Ruffin

 

Sa ou fé timal ?* (« ça va mon ami ? » en créole)

 Si en Guadeloupe et en Martinique, le français est la langue officielle, vous entendrez forcément dans la rue, au marché ou sur la plage, quelques mots de créole, un patois très utilisé par les antillais de tous âges. Puisant son origine dans l’esclavage, le créole s’est construit à partir du français, de différentes langues d’Afrique, de l’anglais ou encore de l’espagnol et s’est transmis principalement par l’oral. Si le créole guadeloupéen et le créole martiniquais sont très proches, ils ont cependant chacun leurs particularités que les oreilles les plus entraînées sauront reconnaître !

 

Ti punch, planteur et… bière !

Les Antilles sont connues pour produire certains des meilleurs rhums. Certaines productions martiniquaises possèdent même le label « Rhum agricole AOC », une appellation d’origine contrôlée. De nombreuses boissons à base de rhum et de jus de fruits tropicaux sont également largement consommées sur les deux îles : ti punch, planteur, ou encore piña colada ! Mais saviez-vous que les deux îles produisaient chacune de la bière ? Tandis qu’en Martinique, La Lorraine est une véritable institution, avec La Corsaire et La Lézarde, la Guadeloupe ne démérite pas !

Distillerie La Mauny à Rivière-Pilote - Martinique

Distillerie La Mauny © Martinique.org

 

À chaque île son volcan 

Les Petites Antilles ne comptent pas moins de 9 volcans encore actifs disséminés sur les différentes îles. Parmi eux, les plus connus sont la Soufrière situé dans le sud de l’île de Basse-Terre en Guadeloupe et la Montagne Pelée située dans le nord de la Martinique. Malgré une Histoire très différente, les deux volcans n’en n’ont pas moins de nombreux points communs : tous les deux sont encore actifs, ils sont les points culminants de leurs îles respectives et offrent de formidables randonnées aux amoureux de la marche.

La Soufrière

La Soufrière, Guadeloupe © Des Hôtels et des Iles

 

Montagne Pelée

La Montagne Pelée, Martinique © Antoine Hubert/flickr.com

 

Dans les cuisines antillaises…

Reflétant l’Histoire et le métissage de la culture antillaise, la cuisine que vous gouterez en Martinique ou en Guadeloupe est un mélange d’influences françaises, africaines et même indiennes. Accras de morue, poulet boukané, boudins créoles ou colombo de poulet se retrouvent sur les deux îles. Cependant si ne devions vous conseiller qu’un plat sur chacune d’elles, nous opterions pour le Matoutou de crabe en Martinique et le Bélélé en Guadeloupe. Le premier est le plat traditionnel mangé à Pâques à base de crabes de terres cuisinés avec du colombo et de la coco tandis que le second, d’origine africaine, est préparé à base de tripes, de fruits à pain et de petites bananes vertes…

Vendeur au marché - Trois Rivières - Guadeloupe

© Elise Severe/Les iles de guadeloupe

 

Vous l’avez compris, si les deux îles partagent beaucoup de trésors, elles ont chacune leurs atouts qui rendront le séjour de leurs visiteurs inoubliable !

Pour vous aider à choisir, n’hésitez pas à contacter nos spécialistes.

Et en attendant, retrouvez toutes nos idées de voyage en Martinique et en Guadeloupe sur notre site.

Laisser un commentaire

Edito

Spécialiste du voyage sur mesure, Comptoir des Voyages a désormais son blog… sur mesure.

Apprenez à mieux nous connaître en lisant les interviews de nos conseillers et toutes les actualités de notre marque.

Vivez le voyage tel que vous l'aimez et tel que nous le concevons chaque jour.

Toute l’équipe de Comptoir des Voyages

Abonnez-vous !

Abonnez-vous à la newsletter de Comptoir des Voyages : recevez chaque semaine nos coups de cœur et suggestions de voyages !

Je m'abonne !